À la découverte du Colonel Antoine Wardini !

0
235

Le Colonel Antoine Wardini est de la promotion 1979-1982 de l’Académie Royale Militaire de Mécknès au Maroc. il suivra avec succès plusieurs autres formations et stages dans sa carrière d’officier. En 1998, il est nommé chef de cabinet du général, chef d’état-major général des Armées, poste qu’il quittera en 2000 avec le grade de Lt-colonel De 2001 à 2003, le Lieutenant-colonel Wardini assume le commandement du 2ème bataillon d’Infanterie (Frontière nord) et en avril 2003, il est désigné chef de cabinet du général commandant la Force onusienne déployée en république démocratique du Congo (MONUC). Au cours de cette période, il occupera, cumulativement les fonctions de chef de cabinet et de chargé de la communication de la composante militaire de la MONUC. EN 2005, il est nommé à la tête de la direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA) en qualité de directeur. Aussitôt nommé, il suit un cours relatif à la communication dans les opérations de maintien de la Paix (Media in PSO course) au centre de formation en maintien de paix d’Accra, au Ghana (Kofi Annan Peacekeeping Training Center (KAIPTC). En avril 2006, juste après sa promotion au grade de colonel, il est invité à prendre part à l’atelier de formation des chargés de communication des nations unies, organisé au siège même, à New York, et co-sponsorisé par le Département des Opérations de Maintien de Paix et celui de l’Information Publique. De 2006 à 2007, le Colonel Antoine WARDINI est retourné au centre Kofi Annan, en qualité de facilitateur, sur demande des autorités de l’institution. De juin 2007 à octobre 2010, le Colonel WARDINI occupe la fonction de commandant de la zone militaire n°1, il organise le défilé de la célébration du cinquantenaire de notre indépendance avant de passer le commandement. Du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2015, le colonel Wardini assume la fonction d’Attaché militaire au Brésil. Le 10 février 2016, il est nommé Directeur du Service Civique National. En 38 années de service sous les drapeaux, le Colonel Antoine Wardini a exercé les fonctions de chef de section à Attaché militaire en passant par commandant de zone pour terminer comme Directeur du Service civique national. Par ailleurs, l’intéressé a pris part à (02) deux exercices humanitaires sponsorisés par les Etats-Unis d’Amérique (Flintlock en 1997 au Mali et ACRI en 1998 à Thiès), à un séminaire international sur « le défi des opérations d’information » à Fort Leavenworth, au Kansas, USA, à un module d’orientation pour les futurs Attachés de Défense à Génève, en Suisse (17-22 février 2008) et à un séminaire sur la gestion des ressources de défense au Canada (Ottawa du 20 au 26 février 2010). Après la retraite militaire, le Colonel Wardini a été copté par l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) comme directeur des opérations (Février 2018 – Mars 2021) Le Colonel Wardini parle couramment le ouoloff, le français, l’anglais et un peu le portugais. En outre, il draîne une assez bonne expérience dans le domaine de la gestion des médias ; il a suivi le 1er module de formation pour les chargés de communication au CESTI. Parmi ses décorations, on peut citer celles:
• AU GRADE DE CHEVALIER DANS L’ORDRE DU MERITE SENEGALAIS • AU GRADE DE CHEVALIER DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION • AU GRADE D’OFFICIER DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION • DE LA MEDAILLE D’HONNEUR DE L’ARMEE DE TERRE • DE LA MEDAILLE ONU/RDC • DE LA MEDAILLE DU MILLENUIM DE LA REPUBLIQUE DE GAMBIE • LA MEDAILLE DU PACIFICATEUR DE L’ARMEE DE TERRE DU BRESIL • DE COMMANDEUR DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION. • MEDAILLE DU MERITE SANTOS-DUMONT DE L’ARMEE DE L’AIR DU BRESIL Le Colonel Antoine WARDINI est né le 21 septembre 1958 à Kaolack où il fit ses études primaires et secondaires jusqu’à la classe de 1ère avant de venir s’installer à Dakar. Il sortit avec brio de l’école Papa Guèye FALL (mention au BAC) et s’engage sous les drapeaux après avoir réussi au concours des grandes écoles militaires en 1979. En sa qualité d’ancien footballeur, WARDINI a joué dans l’équipe fanion de Kaolack (M’Bossé), dans la sélection régionale du sine-Saloum, en équipe nationale junior sous l’égide de Mawade WADE et Iba DIA, et a joué sous les couleurs du Dial-Diop. Il est marié à Suzanne Louise STEPHENS, une américaine de l’état d’Alabama. Le couple a adopté le neveu du colonel, Jaber WARDINI, 25 ans.

La Rédaction

Leave a reply