Parcours d’un technocrate: Abdoul Mbaye, de la banque à la politique.

0
107

Abdoul Mbaye, est né le 13 avril 1953 à Dakar.  Le banquier, fonctionnaire international et homme  d’état est le Fils du magistrat Kéba Mbaye – qui a été le premier président de la Cour suprême du Sénégal puis du Conseil constitutionnel.

Diplômé de l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC-Paris), de la Sorbonne et de l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, Abdoul Mbaye a rejoint en  1976, la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest comme économiste au département Recherche où il travaille sous les ordres d’Alassane Dramane Ouattara et en 1977 comme économiste principal et comme chef du service de la prévision.

En 1982, il est nommé président-directeur général de la Banque de l’habitat du Sénégal par le président Abdou Diouf où il reste jusqu’en 1990. Cette année-là, il est appelé à participer à la restructuration de la Banque internationale pour l’Afrique occidentale (BIAO) du Sénégal et devient le Directeur Général de la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale (CBAO) créée sur les cendres de la BIAO. Tout en étant à la tête de la CBAO, Abdoul Mbaye lance la première société de leasing au Sénégal et le premier fonds d’investissement de l’Afrique de l’Ouest.

En 1999, il fait partie du consortium qui rachète la Banque sénégalo-tunisienne (BST) dont il devient le directeur général. Il parvient à redresser les résultats qui progressent considérablement les trois années suivantes.

En 2006, Attijariwafa Bank rachète la majorité des parts de la BST. Le consortium mené par Abdoul Mbaye réalise une belle plus-value lors de l’opération. En août 2007 , il est nommé cumulativement avec ses fonctions de PCA de la banque, président directeur général d’Attjirabank Sénégal jusqu’à son départ en janvier 2009. Abdoul Mbaye a été aussi administrateur de Mastercard pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

 

il  a en outre présidé l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEF) du Sénégal puis l’APBEF de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Figure importante au sein des organisations patronales du Sénégal, il est également le premier président du Groupement Interbancaire Monétique de l’UEMOA (GIM-UEMOA) et enseigne la « Politique monétaire » au sein de l’ENA du Sénégal.

Il figure parmi les fondateurs de la Fondation Kéba Mbaye pour l’éthique, en hommage à son père.

Il a également été membre fondateur et président de l’Institut sénégalais des administrateurs (ISA) et président du conseil d’administration de l’École Polytechnique de Thiès.

Il a été trésorier général de la Fédération sénégalaise de football, président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme et vice-président du Comité national olympique et sportif sénégalais. Également  membre de la commission marketing du Comité international olympique (CIO).

Le 3 avril 2012, il est nommé Premier ministre par Macky Sall, au lendemain de la prestation de serment de ce dernier avec pour tâche d’« améliorer les conditions de vie » de la population tandis que le pays doit faire face à des pénuries alimentaires et qu’il a à convaincre avant les échéances législatives prévues pour le 1er juillet 2012.

Il compose un gouvernement réduit à vingt-cinq ministres, comme promis par Macky Sall.

 

En décembre 2012, il fait face à une motion de censure déposée par le groupe des Libéraux et démocrates en raison du rôle présumé d’Abdoul Mbaye dans le placement dans la banque sénégalaise dont il était directeur général de l’argent du président du Tchad, Hissène Habré, lors de l’exil de ce dernier à Dakar en 1990.

Il est démis de ses fonctions le 1er septembre 2013, remplacé par Aminata Touré.

 

Le samedi 14 mai 2016 il lance l’alliance pour la citoyenneté et le travail, parti dont il est le président.

 

La particularité de l’homme reste sa constance dans ses positions courageuses visant toujours a défendre les intérêts des populations. Abdoul Mbaye est aussi l’un des rares hommes politiques , qui se réclame de l’opposition et qui sait dire  »très bien  » quand le régime pose un acte positif. Ce qui démontre à suffisance  son honnêteté intellectuelle.

 

 

 

 

 

La rédaction avec wikipédia

 

 

 

 

Leave a reply