Amadou Ba , profil d’un homme d’état et de terrain

0
92

Le tout nouveau premier ministre nommé ce samedi 17 septembre 2022, est un homme de terrain au plan politique et très proche de sa base, ce qui fait de lui aussi un homme social.

Amadou Ba après  un baccalauréat technique de gestion en 1980,  décroche une maîtrise en Sciences économiques, option Gestion des Entreprises et un Brevet de l’ENAM en 1988, section Impôts et Domaines. Il est inspecteur stagiaire à Diourbel en 1989, puis inspecteur Chef du premier secteur de Taxe sur la valeur ajoutée à la Direction générale des impôts et domaines (DGID) à Dakar. En 1991, Amadou Ba se perfectionne par deux stages, à l’Institut international d’Administration Publique de Paris et à Baltimore1.

 

Chef d’inspection à Dakar Plateau I de 1990 à 1992, il est ensuite délégué dans les fonctions de Commissaire Contrôleur des Assurances à la Direction des Assurances jusqu’en 1994, puis Inspecteur Vérificateur à la Direction des vérifications et Enquêtes Fiscales.

Après un stage de formation durant l’été 2001 à l’Ecole Nationale des Impôts de Clermont-Ferrand, Amadou Ba prend en 2002 la tête du Centre des Grandes Entreprises de la Direction des Impôts, puis devient directeur des Impôts en 2004 pour un an. En novembre 2006, il est nommé Directeur Général des Impôts et des Domaines1. Sous sa direction est mis en œuvre un nouveau Code général des impôts, entré en vigueur en janvier 2013.

Il est parallèlement chargé d’enseignements, à l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM), section Impôts et Domaines depuis 1992, et au COFEB/BCEAO de 1995 à 2001. Lors de la formation du gouvernement Touré, le 2 septembre 2013, il est nommé ministre de l’Économie et des Finances1, en remplacement d’Amadou Kane. Entre 2019 et 2020, il est ministre des Affaires étrangères, sous la présidence de Macky Sall.  Amadou Ba est marié et père de trois enfants.

 

Leave a reply