Le Sergent Fulbert Sambou raconté par un ancien militaire.

0
317

Le corps du sergent Fulbert Sambou, de la Direction des Renseignements militaires, a été identifié par sa famille hier, après avoir été repêché mercredi au large du Cap Manuel. Une nouvelle qui a fait réagir un ancien militaire. Se confiant à L’Obs, il a retracé le parcours du soldat. « Fulbert Sambou né le 2 mars 1975 est mon ancien dans l’Armée, a-t-il témoigné sous le sceau de l’anonymat. Nous n’étions pas de grands amis mais nous avons participé ensemble à deux stages de formation. »

Il retient de lui « un homme très discret, courtois et réservé. Il parlait peu. » D’ailleurs, « il était le plus respecté parce qu’il ne se mêlait jamais des affaires des autres », a-t-il ajouté, indiquant qu’il l’a connu « quand il était caporal. Il a travaillé dur pour devenir caporal-chef. »

 

 

 

 

Il poursuit : « Il (Fulbert Sambou) a intégré la Direction des renseignements militaires. » Un « privilège qui n’est pas donné à n’importe quel soldat » car « il faut être un vrai militaire imbu de qualités et de sens de l’honneur pour travailler dans cette direction stratégique. »

L’ancien soldat précise qu’ «une exigeante enquête de moralité a été faite sur lui », et « si l’on avait quelque chose à lui reprocher, il ne serait jamais coopté à la Direction des renseignements militaires. » D’ailleurs, « avant qu’il ne commence son travail, il avait subi plusieurs stages. Il a toujours mérité la confiance de ses supérieurs », a-t-il dit.

 

Leave a reply