Mendy: « Si elles me disaient non, je m’arrêtais »

La parole est à la défense dans le procès de Benjamin Mendy, qui comparaît en Angleterre depuis trois mois pour les accusations de viol dont il fait l’objet. Le footballeur français s’est pour la première fois exprimé ce lundi.
0
50

Le procureur Timothy Cray a clôturé l’accusation pour ouvrir le chapitre accordé à la défense ce lundi au tribunal de Chester. L’occasion pour Benjamin Mendy de se présenter à la barre et de s’exprimer pour la première fois dans le procès qui est le sien. Le défenseur latéral de Manchester City et de l’équipe de France doit y répondre de sept viols, une tentative de viol et une agression sexuelle depuis début août.

Après les présentations d’usage face aux jurés et un retour sur son parcours de footballeur, le champion du monde 2018 s’est prononcé sur son rapport aux femmes, admettant « aimer coucher avec de nombreuses femmes ». « J’ai commencé à recevoir plein de messages sur Instagram, détaille-t-il. La manière dont je parlais aux femmes était directe. […]  Si elles voulaient avoir des rapports sexuels et moi aussi, tout allait bien ». Et d’affirmer: « Si elles me disaient non, je m’arrêtais. »

« Je ne suis pas Brad Pitt »

L’ancien joueur de Monaco et de Marseille concède avoir usé de sa popularité. « Je sais que je ne suis pas Brad Pitt et je sais que les femmes ne venaient pas vers moi pour ce à quoi je ressemble. » Un témoignage corroboré par celui d’une jeune femme convoquée par la défense et qui avoue avoir elle-même eu des rapports avec Benjamin Mendy. « Certaines filles veulent juste être avec des footballeurs pour leur profil sur les réseaux sociaux. »

S’il comparaît libre pour l’heure, le Citizen est déjà passé par la case prison d’août 2021 à janvier 2022 pour les faits qui lui sont reprochés. « En prison, j’ai pu réfléchir à ma vie car d’habitude je n’ai pas le temps pour ça. Là j’étais seul, assis et la seule chose à faire était de penser. J’ai pensé à la façon dont je me comportais avec les femmes, à la peur de perdre mon football… » Et d’ajouter: « J’ai aussi appris des choses en prison, comme la valeur de l’argent… Et maintenant je préfère être seul que d’inviter des gens que je ne connais pas chez moi. »

Leave a reply