Salah Abdeslam refuse de comparaître pour l’audience préliminaire

Salah Abdeslam ne comparaîtra pas à l’audience préliminaire du procès des attentats de Bruxelles, prévue ce lundi, annonce samedi Sudinfo.
0
65
“S’agissant d’une audience préliminaire, il n’est pas obligé d’être présent. Il n’y a donc rien d’extraordinaire en soi. Mon client ne veut plus revivre les transferts difficiles qu’il a connus pour le procès de la rue du Dries, avec fouilles à nu, camisole de force, cagoule, etc.”, explique l’avocat de Salah Abdeslam, Michel Bouchat, cité par Sudinfo.

L’avocat ajoute que son client se présentera aux audiences “à partir du moment où ce sera nécessaire”, c’est-à-dire à partir du 10 octobre, date à laquelle sera constitué le jury et où le procès débutera réellement.

“Je veux simplement qu’on ne le traite pas comme un animal”

En outre, Me Bouchat demandera lundi, lors de l’audience préliminaire, que le box des accusés soit démonté. “On peut vous parler de la présomption d’innocence mais moi, mon souci, c’est que cet accusé puisse comparaître devant ses juges en toute sérénité. Je ne conteste pas les mesures de sécurité, je ne lui demande pas un fauteuil? Je veux simplement qu’on ne le traite pas comme un animal”, argumente l’avocat.

Dans le même esprit, l’autre avocate de Salah Abdeslam, Me Delphine Paci, a saisi la commission d’appel du Conseil central de surveillance pénitentiaire afin d’obtenir un allègement des conditions de détention de son client à la prison d’Ittre. “Il est enfermé dans un cachot aménagé, sans fenêtre. Sans aucune ouverture, donc, vers une lumière naturelle”, explique encore Me Bouchat.

La cour d’assises de Bruxelles tiendra une première audience publique, ce lundi à 09h00, dans le cadre du procès des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. Cette première audience, appelée audience préliminaire, a pour but de déterminer, avec l’ensemble des parties, la liste des témoins à entendre.

Leave a reply